Pourquoi l’éducation numérique des enfants est-elle nécessaire dès le plus jeune âge ?

 

Même si les enfants sont nés dans un environnement TIC et sont confrontés très jeunes aux technologies qui nous entourent, cela ne veut pas dire qu’ils maîtrisent le numérique. Certes, ils sont habiles et l’utilisent avec aisance quand il s’agit de consommation de produits numériques, mais il ne faut pas confondre cette aisance d’utilisation avec de véritables compétences ! Ainsi, l’importance de l’éducation numérique des enfants ne doit pas être sous estimée. Pour les protéger, nous nous devons de leur apporter, dès le plus jeune âge, les bons reflexes et les bonnes pratiques.

 

Selon une étude menée par le Conseil Générale de La Loire en 2015 auprès de 803 collégiens âgés de 12 ans, le constat est significatif :

83 % des élèves sondés rencontrent des difficultés techniques dans leurs usages quotidiens du numérique

 

Comme le souligne Simon Collin, professeur du Département de didactique des langues, qui est titulaire de la Chaire de recherche du Canada :

« Certes, les jeunes utilisent les outils technologiques pour communiquer, jouer et se divertir, mais cela ne signifie pas pour autant qu’ils possèdent les capacités d’analyse et de réflexion qui devraient accompagner l’utilisation de ces outils ».

 

Qu’est-ce que la littératie numérique ?

 

Parmi plusieurs définitions de la “littératie numérique”, voici une qui est synthétique et qui relève sa quintessence :  “La littératie numérique est plus qu’un savoir-faire technologique : elle inclut une grande variété de pratiques éthiques, sociales et réflectives qui sont intégrées dans le travail, l’apprentissage, les loisirs et la vie quotidienne.” HabiloMédias

 

La littératie numérique c’est comme toute autre éducation de l’enfant qui a besoin de se faire tôt, avant sa vie active. Comme en mathématiques, en français, en sciences, en sport etc. L’éducation numérique des enfants doit se faire progressivement en incluant entraînement et expérience des erreurs et des réussites. En pratiquant le numérique par paliers et adapté à l’âge, l’enfant apprend à utiliser, à comprendre, à analyser, à créer. Et cet apprentissage de compétences est accompagné par des compétences transversales responsables : pensée critique et créative, actions constructives et innovation. Tout un travail pédagogique nécessaire pour le bon développement de l’enfant dans l’univers web auquel il est confronté quotidiennement.

 

Citons aussi Valentine Favel-Kapoian, dans la publication de Délégation académique au numérique éducatif, Académie de Lyon,  qui résume la littératie numérique avec « les compétences technologiques, intellectuelles et des comportements éthiques qui permettent de rendre autonome et responsable l’individu dans ses usages scolaires, professionnels et personnels. »

 

Comment développer l’autonomie de l’enfant ?

 

En proposant à l’enfant plusieurs types d’usages numériques, outils – approche – impact – regard croisé, il peut s’affirmer dans ce domaine. De plus, il saura distinguer avec aisance les stéréotypes, les algorithmes, les traces sur le web. Cela lui permet de rechercher la liberté  d’expression numérique, de faire face aux influences néfastes ou aux jugements critiques.

 

En développant son éducation numérique et ses compétences digitales dès plus jeune âge, l’enfant prend conscience de ses pouvoirs et les attitudes préventives à adopter. Adolescent, quand il arrive sur les réseaux sociaux (à partir de 15 ans, CNIL), il sera averti et (r)assuré. Il maîtrise déjà des outils numériques, il sait comment sécuriser sa présence sur internet et décoder des messages textes ou photo-visuels.

 

Compte tenu de l’évolution constante des outils et des technologies, l’enfant se prépare pas à pas au travail créatif et socialement responsable indépendamment du secteur d’activité qu’il va choisir plus tard.

Pour plus d’information sur la littératie numérique